En perte de vitesse, SoundCloud va dégraisser au sein de ses équipes

En dépit d’une réputation solide, la start-up basée à Berlin cherche désespérément à mettre en place un modèle économique qui lui aiderait à se développer sur un marché du streaming où la concurrence est féroce.

Le cap de la monétisation loin d’être franchi par SoundCloud

Ce jeudi 6 juillet, le fondateur de SoundCloud, Alex Ljung, a annoncé dans un billet de blog que le service de musique en ligne allait se séparer de 173 collaborateurs dans les mois à venir, ce qui représente une perte d’environ 40% des effectifs.

SoundCloud a vu le jour il y a près d’une décennie, se présentant au départ comme la version musicale de YouTube.

Le service bénéficie d’une solide réputation auprès des acteurs de la musique, des chanteurs et musiciens y publient d’ailleurs de nombreux remix de célèbres titres. Il est également possible d’écouter des interviews ou des émissions à thèmes, et tout ceci, gratuitement.

En janvier 2014, SoundCloud avait récolté 60 millions de dollars lors d’un appel de fonds, valorisant la start-up à quelque 700 millions d’euros. Une première ronde qui précéda une autre, quelque mois plus, valorisant cette fois-ci SoundCloud à environ 1,2 milliard d’euros.

Mais le cap de la monétisation ne passe pas. En effet, alors qu’Apple, et surtout Spotify, réussissent à établir des bases solides, SoundCloud perd de la vitesse, notamment après avoir essayé d’introduire des formats publicitaires dans son interface en 2015.

0