Prélèvement à la source : un audit en juin

Gérald Darmanin, ministre nommé au portefeuille de l’Action et des Comptes publics s’est exprimé ce jeudi sur la chaîne CNews au sujet du prélèvement à la source, indiquant que ce dispositif pourrait ne pas être mis en place si le gouvernement juge le juge trop complexe pour les entreprises.

Le prélèvement à la source, qui reste une mesure phare du quinquennat de l’ancien président François Hollande, pourrait ne pas être mis en place s’il est jugé trop complexe. Un audit devrait sera réalisé en juin prochain afin de savoir si celui-ci est maintenu, alors qu’il devait en principe être appliqué dès 2018.

A première vue, le projet est en passe de passer à la trappe. La réforme avait pourtant été appliquée en express par le secrétaire d’Etat sortant au Budget, Christian Eckert, alors que celui-ci préparait déjà ses valises.

Invité sur le plateau de CNews ce jeudi 18 mai, le ministre de l’Action et des Comptes publics, Gérald Darmanin, a confirmé que le nouveau chef de l’Etat, Emmanuel Macron, souhaitait geler le projet pour le moment avant de faire un audit en vue d’entendre les revendications du patronat, des organisations syndicales, des entreprises ainsi que celles des particuliers.

Un projet en pause

Un moyen, selon le nouveau ministre, de ne pas alourdir les procédures, qui précise qu’Emmanuel Macron a expressément indiqué qu’il ne souhaitait pas que le projet soit une source de complexité pour les entreprises.

0