L’Etat appelle les banques à mettre plus de capital de côté

La France a demandé à ses banques de mettre de côté plus de capitaux en essayant de rendre leur système financier plus résilient face à une future crise et face aux risques croissants du marché.

Filet de sécurité anti-crise

Sur proposition de la Banque de France, le Haut Conseil de stabilité financière (HCSF) a annoncé ce lundi 25 juin qu’il allait lever pour la première fois le “coussin contracyclique” de zéro à 0,25% des actifs pondérés en fonction des risques d’une banque.

Le HCSF a indiqué dans un communiqué que les prévisions de la banque centrale “anticipent une croissance économique forte pour la France, supérieure à son potentiel dans les années à venir, tout en soulignant la vigilance autour des facteurs d’incertitude économique et politique qui pourraient mettre en péril la croissance”.

Le conseil, présidé par le ministre français des Finances, Bruno Le Maire, s’est dit particulièrement préoccupé par l’augmentation de la dette privée en France, qui a atteint plus de 130% du produit intérieur brut au quatrième trimestre 2017.

0