La Wallonie bloque la ratification du CETA 

Le gouvernement de la Wallonie, en Belgique, a confirmé ce jeudi 20 octobre qu’il restait opposé au projet d’accord de libre-échange en l’Union européenne et le Canada (CETA). Une initiative qui stoppe le processus de ratification de cet accord commercial.

20151130_br_1040x585_02

Pour l’heure, l’ensemble des Etats d’Europe est favorable à ce traité baptisé Comprehensive Economic Trade Agreement (CETA), après cinq années de tractations. Ce dernier représente le premier accord de type commercial de l’Europe des Vingt-Huit avec un pays membre du G7.

Toutefois, le gouvernement belge ne peut pas donner son consentement sans l’aval de ses cinq régions ou communautés, et le Parlement wallon a exprimé son désaccord par le vote.

La Commission européenne, qui représente les Vingt-Huit dans les négociations au sujet de cet accord, a de fait formulé plusieurs concessions par l’intermédiaire d’une déclaration qui pourrait être annexée au CETA.

Selon un diplomate européen, ces modifications auraient pour objet de répondre aux craintes de la Wallonie à propos des sujets relatifs à l’agriculture et au mode de règlement des litiges avec les entreprises canadiennes.

Un nouveau couac pour Bruxelles, qui après le Brexit et la question des migrants, fait face à une nouvelle crise au sein même de son institution.

Justin Trudeau attendu la semaine prochaine

Les dirigeants étaient réunis ce jeudi et vendredi à Bruxelles, et espère signer officiellement le traité avec le Canada jeudi prochain. Un sommet a d’ailleurs été organisé à cette occasion, le Premier ministre canadien, Justin Trudeau, y est même attendu. Mais sa visite pourrait être annulée si le blocage de la Wallonie est maintenu.

0