La prime d’activité victime de son succès

Ayant vu le jour en janvier 2016 afin de soutenir financièrement les travailleurs à revenus modestes, la prime d’activité comptait 2,37 millions de foyers bénéficiaires en juin dernier (France métropolitaine et dans les Dom, hors Mayotte), selon les données de la Caisse nationale d’allocations familiales (Cnaf).

033753

Si l’on compte les conjoints éventuels ainsi que les éventuels enfants ou autres personnes à charge, cette prestation sociale, apparue en remplacement du RSA activité et de la Prime pour l’emploi (PPE), et d’un montant de 165 euros mensuels en moyenne, touche 4,83 millions de personnes plus globalement, précise la Cnaf.

Plus de bénéficiaires que prévu

Au départ, le gouvernement avait prévu qu’environ 2 millions de foyers sur les 4 millions éligibles demandent la prestation, mais le dispositif a rencontré un succès plus vif que prévu. Pour 2016, le gouvernement avait seulement débloqué une enveloppe de quatre milliards d’euros, il va falloir revoir ce montant à la hausse.

En mai, le secrétaire d’Etat au Budget, Christian Eckert estimait en mai que cette prime pourrait coûter 200 millions d’euros supplémentaires par rapport aux prévisions.

En cumul de janvier à juin 2016, Environ 3,09 millions de foyers ont pu bénéficier durant la période janvier-juin 2016 de la prime d’activité. Les différentes Caf auront versé 1,18 milliard d’euros au titre de celle-ci au cours du deuxième trimestre, après 0,93 milliard lors du premier trimestre.

0