Carrefour : démission d’un expert en nutrition

Le nouveau système d’étiquetage nutritionnel des produits du groupe Carrefour continue d’animer le débat. Fait marquant : l’un des cinq experts employés pour justifier cette démarche, le docteur Didier Chapelot, vient de démissionner.

11102076-l-etiquetage-nutritionnel-de-carrefour-indefendable-sur-le-plan-scientifique

Le consommateur toujours dans le flou

 

Carrefour, le géant de la grande distribution, a annoncé le 24 septembre dernier, la mise en circulation d’un nouvel étiquetage nutritionnel sur ses propres produits. Ceux-ci devraient, à l’orée 2015, comporter sur leurs emballages, des pictogrammes de couleur verte, bleue, orange ou violette, en forme de petites pyramides retournées.

Un communiqué des grandes surfaces avait alors précisé qu’une indication de fréquence d’utilisation par le consommateur serait associée aux codes de couleurs :« trois fois par jour », « deux fois par jour », « une fois par jour » et « de temps en temps ». Le mauve étant le groupe des aliments à éviter et le vert ceux des aliments bons à consommer régulièrement.

Cependant, la discorde règne actuellement entre la marque et le comité d’experts, dont fait partie le docteur Didier Chapelot. Ce maître de conférences à l’Université Paris 13 et spécialiste de la physiologie du comportement alimentaire vient de quitter ses fonctions, et il s’explique dans une lettre datée du 29 septembre : « L’ensemble des paramètres du projet avaient été déjà conçus et réalisés (..) il ne nous était pas permis de les modifier avant le lancement du projet. Malgré nos requêtes, la signalétique rendue publique n’a pas tenu compte de nos demandes ».

source

0