CHARGEMENT

Tapez votre recherche

La tendance du DIY : je crée donc je suis

Conso

La tendance du DIY : je crée donc je suis

La Rédaction
Partager
Tendance DIY - Actu économie

Avis aux bricoleurs et autres passionné(e)s de couture, de customisation, de cuisine ou d’upcycling : l’avenir est à vous ! Le DIY (pour Do It Yourself, ou « fais-le toi-même » en bon français) est aujourd’hui bien plus qu’une mode : il s’agit d’un véritable mode de vie. Une tendance facilitée par des plateformes comme Hubside,  SiteW ou Weebly qui ont fait de la création de site pour débutant leur spécialité. 

Qu’on se le dise, le « fait-maison » séduit de plus en plus. Selon un sondage Ipsos, trois Français sur quatre pratiquent au moins une activité créative dans le cadre de leurs loisirs, comme la cuisine, la pâtisserie, le bricolage et la décoration. Les femmes sont particulièrement mordues : 79 % d’entre elles pratiquent une activité créative, contre 62 % en ce qui concerne la gent masculine. Pour le sociologue Eric Donfu, le DIY est « un mouvement de contre-culture, défiant le système marchand et le modèle capitaliste en lui opposant un mode de vie underground reposant sur le principe du faire soi-même appliqué aux objets de la vie courante comme aux productions artistiques et intellectuelles ».

Une vision à laquelle Anne Vausselin, cofondatrice de la marque Aroma-Zone, souscrit pleinement. L’entreprise est spécialisée dans l’aromathérapie et les cosmétiques maison. En fabriquant eux-mêmes leurs cosmétiques bio, les clients de la marque se réappropriraient une certaine indépendance par rapport à leur acte de consommation. Le tout en s’amusant et en développant leurs connaissances.

Un terrain de jeu pour les créatifs

Des activités que l’on croyait disparues, comme le tricot, le crochet, la couture et la broderie, reviennent sur le devant de la scène. Le nombre de personnes qui redonnent une seconde vie à leurs vieux meubles, recyclent leurs objets ou créent leurs propres décorations grimpe en flèche ! Et aucun domaine ne semble échapper à cette déferlante. « En fait, pratiquer le Do It Yourself sous n’importe quelle forme et à n’importe quelle fréquence est pour moi une forme de rébellion en soi. C’est dire non à la routine, non à la pression qui pèse sur nous. Pour dire enfin : je prends un temps pour moi, avec moi. C’est dire non à la surconsommation en rétorquant je peux le faire moi-même», explique Sandrine, blogueuse et « do-iteuse » chevronnée.

Décidément, le DIY a tout pour plaire. Un sondage OpinionWay le confirme : 26 % des créatifs voient le DIY comme un moyen de renforcer la confiance en soi, de s’épanouir et de valoriser ses talents. 

Hubside, SiteW, Weebly : le digital comme vitrine des passions 

Pour une très grande majorité (70%), le DIY est surtout l’occasion de partager avec ses proches et de tisser des liens. Et à l’heure des nouvelles technologies, partager sa passion auprès d’une communauté n’a jamais été aussi facile. Les adeptes du « fait soi-même » sont nombreux à partager leurs conseils et astuces sur des sites dédiés. Il est aujourd’hui possible de créer un site en quelques clics grâce à des plateformes en ligne.

La plateforme « 100 % française » Hubside permet par exemple de se créer une véritable vitrine où partager ses passions, ses créations ou ses tutos. Le principe est simple : il suffit de choisir un thème et un style parmi une large sélection de design, de donner un nom à son site et d’ajouter du texte, des photos, ou encore de la vidéo ! Le tout en moins de deux minutes. Pratique, le site peut être mis à jour facilement depuis un téléphone ou une tablette. 

E-monsite, SiteW ou encore Weebly comptent également parmi les plateformes les plus populaires. Leur point commun : permettre aux milliers de créateurs en herbe de valoriser leur talent. « La grande nouveauté entre hier et aujourd’hui, c’est qu’avant on tricotait dans son coin, alors que désormais on montre ses réalisations via les réseaux sociaux », explique ainsi le magazine Marie-Claire tout en ajoutant que la blogosphère du DIY représente désormais plus de 550 000 blogs avec une communauté très active. 

 

Tags: