CHARGEMENT

Tapez votre recherche

Après Paris, le Pays Basque s’attaque lui-aussi à Airbnb

Business

Après Paris, le Pays Basque s’attaque lui-aussi à Airbnb

La Rédaction
Partager
aibnbn-pays-basque

Airbnb fait l’objet d’une restriction de son activité dans certaines zones géographiques de communes du Pays Basque.

Après Paris, c’est au tour des communes du Pays Basque de s’attaquer au géant de la location Airbnb. A compter du 1er janvier 2020 en effet, de nouvelles restrictions seront mises en place dans de nombreuses communes du Conseil d’agglomération Pays Basque (CAPB). A l’instar de ce qui se pratique à Paris notamment, les propriétaires souhaitant mettre leur bien en location sur la plateforme devront obligatoirement posséder une autorisation d’utiliser leur résidence principale en guise de location saisonnière.

Par ailleurs, dans la zone dite “1”, une seule autorisation sera délivrée tandis que dans la zone 2, deux autorisations maximum seront possibles pour des villes telles que Bayonne.

Le but de la manœuvre est clair : endiguer autant que possible l’expansion pour ne pas dire l’explosion des mises en locations saisonnières d’appartements et de maisons sur Airbnb.  Car le fait qu’en l’état, ce sont près de 10 000 meublés touristiques qui y ont été dénombrés, pour autant de logements retirés du marché traditionnel locatif. Le président du CAPB, Jean-René Etchegaray, considère Airbnb comme une “menace” pour le Pays Basque et compte même aller “beaucoup plus loin” dans sa bataille contre la plateforme.

Tags:

Articles en relation