Jean-Charles Tréhan (LVMH), un Directeur des relations extérieures primé

Pour le grand public, LVMH se résume à Louis Vuitton et à Bernard Arnault. Du côté des journalistes, un homme trouve particulièrement grâce à leurs yeux : Jean-Charles Tréhan. Le Directeur des relations extérieures du groupe a su séduire des journalistes invités à parler sans langue de bois dans une vaste enquête menée par le cabinet VcomV.

Certains dirigeants ont compris l’importance d’établir des relations de confiance avec les journalistes et cherchent donc la perle rare qui saura mener à bien cette délicate mission. Le groupe LVMH semble avoir eu le nez creux en recrutant, en 2017, Jean-Charles Tréhan au poste de Directeur des relations extérieures. En effet, celui qui a notamment fait ses armes dans les cabinets ministériels ou plus récemment chez Sodexo et Air France KLM a su séduire ses interlocuteurs, puisque les journalistes interrogés dans le cadre de l’enquête VcomV l’ont placé à la première place des meilleurs directeurs de communication du CAC40.

Cette étude bisanuelle se base sur de longs entretiens avec des journalistes français et anglo-saxons de tous grades travaillant pour des médias télé, radio, et presse écrite. Jean-Charles Tréhan s’est imposé en peu de temps et devance des directeurs de groupes comme ceux de PSA, Valeo, Michelin ou encore Bouygues. Des entreprises que l’on retrouve pour la plupart dans le TOP 5 des meilleurs services de presse selon l’étude de VcomV.

LVMH se paye même le luxe de placer son dirigeant Bernard Arnault en seconde place des meilleurs chefs d’entreprise. Seul Jean-Dominique Senard (Michelin) fait mieux. Cette présence de Jean-Dominique Senard rappelle que ce classement bisannuel n’est pas basé sur la renommée ou sur la reconnaissance du grand public, mais sur les performances et la vision du groupe ou du leader primé.

Stéphan Fouks, le Vice-président d’Havas, comme nombre de ses confrères spécialisés dans la communication, ne tarit pas d’éloges sur ce travail d’analyse. « Il s’agit clairement pour nous de l’étude de référence, que nous regardons à chaque fois avec attention, plus que le classement de l’agence. Elle nous apporte plein d’éléments sur la perception, par les journalistes, de la communication de nos clients ».

 

 

0