L’accord de rupture conventionnelle collective validé par les syndicats du groupe PSA

Le dispositif a été soutenu par une majorité de syndicats. L’accord de rupture conventionnelle collective prévoyant le départ volontaire de 1300 salariés ainsi que l’embauche de 1400 en CDI a ainsi été signé ce vendredi 19 janvier.

La majeure partie des syndicats tranche en faveur du dispositif

Les syndicats du groupe PSA (Peugeot, Citroën, DS, Vauxhall et Opel) se sont ainsi prononcés en faveur du dispositif.

Dans le détail, les organisations FO, CFE-CGC, CFDT, CFTC et GSEA, qui rassemblent à elles toutes environ 78% des voix, ont validé le processus dit de rupture conventionnelle collective (RCC), selon un communiqué de PSA.

La CGT, qui compte pour 19,6% des voix, a été la seule organisation à s’y être opposée.

La RCC a été créée par les ordonnances du nouveau Code du travail, cette dernière est entrée en vigueur le 1er janvier dernier. Désormais, les entreprises ont la liberté de mettre en place des plans de départs volontaires même elles ne traversent aucune période de trouble d’un point de vue économique.

0