La SNCF accusée de « publicité mensongère »

Ce jeudi 12 octobre, un rush sur les billets de train pour les vacances de Noël a eu lieu, et de nombreux internautes ont accusé la SNCF d’avoir fait une campagne de promotion mensongère à propos de soi-disant « petits prix ».

Des « petits prix » pour une poignée d’heureux seulement

Les ventes de Noël de la SNCF se sont ouvertes ce jeudi 12 octobre, couvrant les trajets pour la période du 10 décembre au 12 janvier, soit les fêtes de fin d’année, mais de nombreux internautes ont exprimé leur mécontentement après avoir découvert que le stock de billets « petits prix » promis par la SNCF s’est écoulé à vitesse grand V, selon l’Express.

La SNCF reconnaît pour sa part que les 1,9 million de tickets se sont vendus beaucoup plus vite cette année.

Après ce rush, des internautes auraient même constaté une « inflation » inhabituelle  ses prix pour les autres tickets disponibles à tarif  normal, une accusation réfutée par le service de presse de la société depuis, qui indique que les prix n’ont pas progressé depuis 2016.

Interrogé par le Figaro, Jean-Claude Delarue, président de la Fédération des usagers des transports et des services publics, affirme qu’il existe un décalage entre ce qu’avait annoncé la SNCF au niveau des prix pour les fêtes de fin d’année et la réalité.

Pour cette raison, la Fédération a exigé de la SNCF qu’elle procède à une nouvelle mise sur le marché de billets « petits prix », y compris autour du 25 décembre, une demande qui n’a pas fait réagir la SNCF pour l’instant.

0