Crise du beurre : les croissants, un produit de luxe ?

Certaines boulangeries proposent désormais leurs croissants à des tarifs plus importants afin de compenser la hausse record des prix du beurre. Une pénurie est même envisagée cet automne.

Le prix du beurre a augmenté de 172%

Dans des propos relayés sur le site de France Bleu, Jérôme Schindler, patron de boulangerie nancéien, explique qu’il a augmenté de 10 centimes le prix des croissants, vendus désormais 1,20 euro l’unité. Une hausse mis en place pour contrecarrer la flambée des prix du beurre.

En effet, le prix du beurre industriel a augmenté de 172% sur les 20 derniers mois, avec une tonne qui s’achète 6.500 euros actuellement contre 2.500 euros avant cette inflation spectaculaire.

M.Schindler explique qu’il utilise pour ses deux boutiques plus 200 kilos de beurre par semaine, et donc qu’il fait face à une augmentation de 450 euros hebdomadaire. Pour lui, le croissant pourrait être en passe de devenir un produit de luxe.

De son côté, la Fédération des entreprises de boulangerie (FEB) avertit que les boulangers et industriels de l’agroalimentaire doivent être mesure de procéder à l’augmentation de leur prix de vente pour absorber cette hausse.

Plusieurs facteurs à cette crise entrent en compte, dont la demande croissante dans les pays émergents, les conditions météorologiques qui ont nuit aux fourrages et donc à la production de lait estivale ainsi qu’un retour à la mode de la consommation de beurre, qui n’est plus autant vu comme un aliment mauvais pour la santé.

0