Réforme de la CSG : Édouard Philippe confirme un gain de pouvoir d’achat pour les actifs

Édouard Philippe a fait sa rentrée politique avant l’heure, alors que le prochain Conseil des ministres ne se déroulera que la semaine prochaine. Le chef du gouvernement était l’invité ce jeudi matin de l’émission de Jean-Jacques Bourdin sur RMC.

250 euros de plus par an pour un SMIC

Le Premier ministre a profité de cette invitation pour réaffirmer que les réformes mises en place par le gouvernement allaient permettre aux actifs d’obtenir un gain de pouvoir d’achat considérable.

Selon les déclarations d’Édouard Philippe, les cotisations sociales devraient baisser d’un peu plus de deux points dès le 1er janvier prochain, puis d’un peu moins d’un point à la rentrée suivante.

La réforme des cotisations sociales est liée à la hausse de la CSG, en vue de compenser les effets du mécanisme. La Contribution sociale généralisée (CSG) devrait de son côté augmenter de 1,7 point.

Le Premier ministre évoque un choix politique assumé, précisant qu’il estimait indispensable le fait que le travail paie en France. Selon lui, cette mesure devrait permettre une hausse considérable du pouvoir d’achat pour les actifs en France.

Dans le détail, le Premier ministre précise qu’un salarié gagnant le SMIC pourrait obtenir 250 euros de plus par an, alors qu’un salarié à 2000 euros en obtiendrait 360.

Le ministère de l’Action et des comptes publics a pour sa part publié un communiqué ce mercredi dans lequel il précise que cette mesure devrait, dans les faits, permettre à 21 millions de personnes d’augmenter leur revenu net.

0