Le leader chinois du VTC s’attaque au marché européen

Le concurrent chinois d’Uber, Didi Chuxing, veut désormais s’attaquer à l’Europe, terrain largement acquis à la cause de l’entreprise américaine. L’application de VTC chinois vient d’annoncer la conclusion d’un partenariat stratégique avec l’estonien Taxify, utilisé dans 19 pays européens mais également africains.

Un concurrent puissant pour Uber

La société chinoise a décidé d’investir dans Taxify en vue de soutenir sa croissance et avoir accès à ses innovations et ses marchés. Une opération qui représente la première tentative d’entrée en Europe de Didi.

Le groupe chinois pourra ainsi accentuer sa présence en Europe, mais aussi en Afrique : Taxify, fondé en 2013 en Estonie, est actuellement disponible dans 25 villes à travers 19 pays, dont le Kenya, l’Afrique du Sud, le Royaume-Uni, les pays baltes, et d’autres. Aujourd’hui, la société revendique pas moins d’1 million de clients.

L’an dernier Didi Chuxing a réussi à asseoir sa marque sur le marché chinois en rachetant les activités d’Uber en Chine, remportant une bataille judiciaire éprouvante.

Didi Chixing contrôle actuellement 90% du marché chinois des VTC, ainsi que la quasi-totalité des réservations de taxis par téléphone mobile.

0