Finances : Compte-Nickel racheté par BNP Paribas

La start-up offrant la possibilité aux particuliers d’ouvrir un compte chez un buraliste vient d’être officiellement rachetée par BNP Paribas.

Le compte ouvert aux interdits bancaires

Cinq semaines auront été nécessaires pour le rachat de Compte-Nickel par BNP Paribas. La start-up était considérée comme une pépite et avait suscité un vif intérêt auprès des professionnels du secteur. Mardi, BNP Paris a ainsi annoncé le rachat de 95% de la jeune entreprise créée en 2013.

Compte-Nickel est depuis son lancement victime de son succès, avec sa carte à 20 euros par an, son compte ouvert à tous (même aux interdits bancaires) sans découvert autorisé ni commission sur les règlements faits à l’étranger. A ce jour, pas moins de 546 000 comptes ont été ouverts et Compte-Nickel table sur un objectif de 2 millions de clients d’ici à 2020.

Hugues Le Bret, le président de Financière des paiements électroniques (Compte-Nickel) affirme que le souhait était de faire évoluer l’actionnariat de la société en 2018. Des offres sont arrivées des Etats-Unis, mais au final, c’est la proposition de la BNP Paribas (200 millions d’euros, selon « le Monde ») qui aura fait mouche.

M. Le Bret précise toutefois que ce rachat n’apportera aucun changement dans l’immédiat pour sa clientèle : le tarif d’ouverture, les avantages à l’étranger, rien ne sera supprimé. Selon lui, ce rachat à de quoi rassurer les clients, car ce nouvel actionnaire est solide.

En effet, le rachat par BNP Paribas va permettre à Compte-Nickel de développer de nouveaux services comme le blocage d’une carte de paiement en temps réel en cas de vol ou l’encaissement de chèque. Les bureaux de tabac proposant l’offre Compte-Nickel devraient quant à eux passer de 2 500 à 10 000 en un rien de temps.

0