SFR écope d’une lourde amende

Pour la troisième fois, l’Autorité de la concurrence a condamné pour la troisième fois l’opérateur SFR au paiement d’une amende pour non-respect des engagements consentis après son rachat par Numericable.

Troisième sanction

40 millions d’euros. SFR se voit donc infliger d’une amende de 40 millions d’euros pour ne pas avoir respecté ses engagements suite au rachat par Numericable. L’opérateur avait en effet été racheté en mars 2014 par Numericable après une âpre lutte avec Bouygues Télécom.

L’acquisition de l’entreprise au carré rouge aura coûté 13,36 milliards d’euros, versés à Vivendi, et acté la création du groupe Numericable-SFR, rebaptisé SFR depuis. L’Autorité de la concurrence avait cependant exigé quatre engagements après cette opération en échange de l’obtiens de son feu vert. Quatre garanties que SFR n’a visiblement respectées, se retrouvant, cette fois-ci, punies par les Sages de la Rue de l’Echiquier (Paris 10e).

Le groupe Altice, maison mère de l’opérateur, s’était vu infliger une première amende de 15 millions d’euros en avril 2016, dans le cadre de la vente d’Outremer Télécom à la Réunion et à Mayotte, puis d’une seconde, de 80 millions d’euros, pour avoir lancé les opérations de fusion trop tôt avec Numericable.

0