Nouvelle année « historique » pour les exportations de vins et spiritueux français

Dans leur ensemble, les exportations de vins et spiritueux français ont atteint de nouveaux records en 2016. Plus en détail, la situation est contrastée : tandis que le cognac a bien fonctionné, le recul des ventes dans le vin continue.

Les chiffres de l’export des vins et spiritueux hexagonaux se sont légèrement améliorés en 2016 par rapport aux résultats déjà « historiques » de l’année précédente, avec un total de 11,9 milliards d’euros de ventes, en augmentation de 1,2%, selon les données de la Fédération des exportateurs (FEVS) publiées ce jeudi.

Christophe Navarre, président de la fédération des exportateurs des vins et spiritueux français, commente avec humour que le secteur a vendu « un peu mois d’Airbus, mais il n’y avait plus de gros-porteurs ». La tendance est assez bien résumée, car les vins et spiritueux français ont réussi à se démener davantage grâce à la valeur du produit plutôt que par la quantité écoulée.

Un cognac qui flambe

La performance enregistrée l’année dernière (+1,2%) est essentiellement due aux résultats du segment des spiritueux, qui progressent de 5,2%, et en particulier ceux du cognac, qui parachève un exercice de haute volée, tant en volume (+5,5%) qu’en valeur (+6,5%).

0