La Commission européenne met à l’amende trois banques pour cause d’entente sur les taux

La Commission européenne a annoncé ce mercredi 7 décembre avoir infligé des sanctions d’un montant global d’un demi-milliard d’euros aux banques française Crédit Agricole, britannique HSBC et américaine JPMorgan. Ces dernières sont accusées d’avoir mis en place une entente au sujet des taux d’intérêt en euro.

7779359172_le-logo-du-credit-agricole-illustration

JPMorgan Chase écope de la plus lourde amende, d’un montant de 337 millions d’euros quand le Crédit Agricole s’en sort avec 114,5 millions d’euros et HSBC, près de 33,5 millions d’euros. La Commission ajoute que ces banques se sont entendues sur les éléments de fixation des taux d’intérêt en euro et se sont transmis des informations outrepassant les principes réglementés de la concurrence au sein de l’Union européenne.

La Commissaire en charge de l’affaire, Margrethe Vestager, a déclaré que cette décision est destinée à envoyer un message clair aux banques, comme à l’ensemble des compagnies. La croissance et l’investissement ne pourront que s’en porter mieux, a ajouté la commissaire danoise.

Appel du Crédit Agricole

Un appel va être déposé par le Crédit Agricole, a annoncé la banque, qui précise que le montant de cette amende n’aura pas d’impact sur les comptes de la banque en raison des provisions déjà bâties.

La banque française se dit être convaincue de ne pas avoir commis d’infraction punissable, un appel devrait donc être formulé devant la Commission européenne.

0