Volkswagen : 8% des effectifs supprimés en Allemagne

Le choc est brutal. Bien qu’attendue, l’annonce de suppressions de postes de la direction de Volkswagen, un des symboles de réussite industrielle allemande, peut susciter l’amertume.

matthias-muller-porsche-volkswagen_5424139

Pas moins de 23.000 postes vont être supprimés en Allemagne d’ici 2020, une décision prise au terme d’intenses négociations menées durant des mois avec Bernd Osterloh, membre du conseil de surveillance, président du Comité d’entreprise et représentant du puissant syndicat IG Metall. Volkswagen espère augmenter de 25% la productivité de ses sites allemands grâce à l’allégement de la masse salariale.

La firme de Wolfsburg restera cependant un acteur de premier sur le marché de l’emploi outre-Rhin, comptant 276.000 salariés en Allemagne et plus de 610.000 partout dans le monde. Globalement, ces suppressions représentent un peu plus de 8% des salariés en Allemagne.

Le scandale du « dieselgate » a été l’élément déclencheur de cette prise de décision. Le constructeur allemand a été en effet obligé de passer une provision de 18 milliards d’euros pour encaisser le contrecoup de l’affaire, qui a concerné plus de 11 millions se véhicules partout sur le globe.

Enquête chez Audi

En outre, les autorités américaines sont actuellement en train d’enquêter sur une autre irrégularité constatée à propos des émissions de CO2 de véhicules de la marque Audi, appartenant également au groupe.

0