Dieselgate : la facture risque d’être salée pour Volkswagen

De nombreux investisseurs s’estimant lésés par le trucage de moteurs diesel par le constructeur Volkswagen ont déposé environ 1.400 plaintes pour réclamer de la firme de Wolfsburg pas moins de 8,2 milliards d’euros au total, a indiqué le tribunal de Brunswick.

5191721_98cfe39f05e7c7092aa14e7d7402f882084aaf1a_1000x625

Sur ce montant, 2 milliards d’euros correspondent aux requêtes d’investisseurs institutionnels, le nombre le plus important de plaintes provenant d’investisseurs issus du privé, affirme un communiqué de cette juridiction située en Basse-Saxe, dans le nord de l’Allemagne, où est également basé le siège du constructeur automobile.

Il y a quelques semaines, ce même tribunal avait déjà indiqué avoir reçu environ 400 nouvelles plaintes d’investisseurs pour un montant d’environ 4 milliards d’euros.

Des camions remplis de dossiers de plaintes

Depuis plusieurs mois, le nombre de plaintes à l’encontre de Volkswagen ne cesse de croître, forçant le tribunal à renforcer ses équipes et ses capacités de stockage pour faire face à l’arrivée massive de dossiers, parfois même livré dans des camions totalement remplis.

Le scandale du « Dieselgate » a éclaté en septembre 2015, suite aux accusations de la justice américaine à l’encontre du constructeur allemand. Ce dernier avait en effet utilisé un logiciel fraudeur pour truquer les moteurs de ses véhicules diesel afin que ceux-ci passent les tests anti-pollution sans encombre, trichant ainsi sur la quantité réelle d’émissions polluantes.

0