Areva se sépare de son éolien offshore

Le groupe français Areva devrait valider ce mercredi la vente à Gamesa de la totalité de sa participation dans Adwen, la joint-venture partagée jusqu’ici avec le géant de l’éolien espagnol.

Alpha Ventus Wind farm, Germany. AREVA Wind.

Un conseil d’administration d’Areva, en pleine réorganisation, a eu lieu ce mercredi afin de trancher sur l’offre de Gamesa concernant le rachat pour 60 millions d’euros des 50% d’Adwen détenus par le groupe détenu à plus de 86% par l’Etat français.

L’arrivée de Siemens a changé la donne

C’est à la suite de l’annonce de la fusion entre Gamesa et Siemens que le désengagement dans cette co-entreprise née en 2015 avait été décidé. En effet, ce rapprochement mettait à mal les projets d’Adwen d’implanter de nouveaux sites de fabrication d’éoliennes, notamment en raison des capacités industrielles de Siemens suffisantes pour ne pas à avoir à ouvrir d’usines.

Après une discussion avec Gamesa, Areva avait trois mois pour lui vendre ou non sa participation dans Adwen, ou bien dénicher un repreneur pour la totalité de la joint-venture.

0