Philips supprime 230 postes dans l’Hexagone

Chez Phillips, la rentrée va être bien morne. Le groupe a effet annoncé la suppression de 230 emplois sur ses deux derniers sites hexagonaux de production d’éclairage, dont celui de Lamotte-Beuvron (Loir-et-Cher) qui devrait logiquement mettre la clé sous la porte, a déclaré à l’AFP une source syndicale.

Wonderful-Philips-Wallpaper

Selon cette même source, la direction de la division éclairage du groupe, Philips Lighting, a pris la décision de fermer ce site employant 89 salariés, et en a fait l’annonce le 24 août dernier. Concernant le site de le de Miribel (Ain), ce seront pas moins de 142 postes qui seront supprimés pour être délocalisés en Pologne et en Espagne. Le site de Miribel ne sera pas totalement fermé pour autant, la direction prévoit en effet de garder le service innovation et le bureau d’étude.

Le processus est enclenché

Un porte-parole de la direction a indiqué à l’AFP que ce projet impliquait un ajustement de l’organisation industrielle de la branche éclairage de Philips dans l’Hexagone, un remodelage qui n’aura aucun impact sur les autres activités du groupe, autrement dit la recherche et le développement, les branches logistiques et le siège social.

Un « processus d’information » aurait été lancé auprès des salariés, celui-ci a démarré le 24 août avec un comité central d’entreprise, a ajouté ce porte-parole.

0