La Côte d’Azur veut oublier l’horreur

Nice fait face à une chute de son taux de fréquentation de 20,5%, selon France Info, après que la ville ait été durement frappée par un massacre le 14 juillet dernier sur la promenade des Anglais. La région a officiellement présenté un plan de relance destiné à « diffuser une image positive » et effacer les craintes des touristes.

une-vacanciere-sur-la-promenade-des-anglais-le-15-juillet-2015-a-nice-au-lendemain-de-l-attaque-au-camion-qui-a-fait-84-tues_5638243

Après la terrible attaque terroriste qui a frappé la ville de Nice lors de la fête nationale, les touristes se font plus rare. Le taux de fréquentation a ainsi chuté de 20,5% en moyenne, selon France Info, et le phénomène touche également les cités voisines, dont Cannes, qui subit également une baisse de la fréquentation après l’attentat, de 29% en moyenne entre la mi-juillet et le 10 août dernier.

L’ensemble des acteurs du secteur touristique sont inquiets pour leurs activités, et avaient ainsi réclamé la mise en place de mesures afin de pouvoir subir la vague d’annulations. Le comité régional du tourisme a mis au jour ce vendredi 12 août son plan de relance pour la région de la Côte d’Azur, et cette campagne de communication aura pour objectif de « diffuser une image positive de la Côte d’Azur à l’étranger » afin d’effacer les craintes des touristes, notamment venus de l’étranger.

Cette campagne sera diffusée sur plusieurs supports, notamment sur les réseaux sociaux sous le hashtag #CotedAzurNow, qui sera le symbole « de ralliement pour partager la fierté d’appartenance à la Côte d’Azur » et par la mise en ligne d’une vidéo.

Une campagne d’affichage est également prévue, ainsi qu’une campagne télé qui s’appuiera sur cette courte vidéo.

 

0