Dette publique : la Cour des comptes juge l’objectif de baisse pour 2017 irréaliste

La Cour des comptes estime que l’objectif de diminution du déficit public en France est atteignable par les pouvoirs publics en 2016, mettant cependant en garde contre tout risque de déconvenue budgétaire. Elle montre plus de scepticisme, en revanche, par rapport au chiffre visé en 2017, notamment en raison du nombre d’annonces faites depuis le début de l’année.

Le gouvernement estime que le déficit public peut être ramené à 3,3% du produit intérieur brut (PIB), contre 3,6% l’année passée, et pense même le faire repasser sous le seuil de 3% en 2017, avec un chiffre visé de 2,7%, en rapport avec les engagements pris avec les partenaires européens de la France.

Si le chiffre visé en 2016 est modeste, note la Cour des comptes, il n’en demeure pas moins atteignable, cependant, des risques « significatifs » pèsent toujours sur les dépenses de l’Etat, selon le rapport annuel de l’institution publique, présenté ce mercredi 29 juin, sur la situation des finances publiques ainsi que ses perspectives.

Les prévisions de recettes sont jugées cohérentes par l’institution, puisqu’elles se basent sur l’avis favorable que s’est fait le Haut Conseil des finances publiques du Programme de stabilité présenté en avril dernier, qui fait un bilan prévisionnel du climat macroéconomique à venir en France.

Les conséquences du « Brexit » pour le moment écartées

Mais ce « check-up », finalisé le 22 juin dernier, doit maintenant prendre en compte les conséquences éventuelles du « Brexit », voté par les Britanniques le 24 juin, même si pour l’instant, le gouvernement et les économistes estiment que son impact sur la croissance hexagonale en 2016 ne sera que limité, voire nul.

0