Allemagne : une grosse augmentation des salaires décrochée par IG Metall

Les salaires allemands vont être revalorisés. Ce vendredi 13 mai, le syndicat IG Metall de Rhénanie du Nord Westphalie a réussi à tomber d’accord avec le patronnat pour une hausse de 4,8 % des salaires de ses adhérents pour une période de 21 mois.

des-manifestants-tiennent-un-deapeau-du-syndicat-ig-metall-lors-d-un-defile-a-augsbourg-le-14-janvier-2015_5250887

Après 14 heures de négociations, l’accord colle quasiment aux prérogatives initiales du syndicat, qui réclamait 5%. De plus, une prime de 150 euros immédiate a été attribuée. Une hausse de 2,8% au 1er juillet 2016 a été décidée, puis une deuxième de 2% dès le 1er avril 2017.

Bien que la hausse de juillet ne soit que de 2,8%, elle est significative compte tenu d’une inflation quasi-nulle dans le pays. Il reste maintenant aux autres fédérations de syndicats de reprendre cette décision afin de faire bénéficier de ces avancées les 3,8 millions de personnes couvertes par les accords collectifs.

Une négociation qui marquera la tendance générale

Outre-Rhin l’accord négocié avec IG Metall donne généralement la tendance au reste des négociations dans la totalité de l’économie du pays. Si cette hausse ne signifie pas que les salaires vont tous croître dans le pays, elle indique toutefois que les négociations iront généralement dans le sens des desiderata syndicaux. L’année dernière par exemple, les salaires négociés avaient augmenté de 2,1%, et si l’on tient compte de cet ultime accord, l’accélération est en marche.

Néanmoins, cet accord ne concerne pas l’ensemble des salaires allemand. Depuis vint ans, il y a une diminution nette du nombre de salariés couverts par ces négociations. Le chômage a grandement ralenti ces derniers temps, ce qui induit de facto la hausse des salaires. Si les salaires bruts ont crû de 2,4% en 2015, il ne faut pas oublier l’entrée en vigueur d’un salaire minimum allemand au 1er janvier 2015.

0