Des Tesla entièrement autonomes d’ici 2018 ?

Le patron de Tesla assure que d’ici deux ans, il sera possible à une voiture de la marque de venir rejoindre son possesseur où qu’il se trouve aux Etats-Unis, sans avoir besoin de louer les services d’un voiturier. Le trajet sera effectué grâce aux compétences de la technologie embarquée.

La dernière mise à jour de la Tesla Model S était déjà révolutionnaire, en proposant au conducteur la possibilité de sortir seule du garage et venir le chercher devant sa maison, mais cela semble à des années-lumières de ce que ces véhicules seront capables de réaliser d’ici deux ans.

Faire venir sa voiture à New-York lorsque l’on est à Los Angeles

Baptisé Summon, cette nouvelle fonction devrait effectivement être améliorée à tel point qu’il sera possible de faire « venir sa voiture toute seule de New York à Los Angeles », affirme Elon Musk, simplement en envoyant un ordre via un smartphone ou un porte-clés connecté. Ensuite, entre le point de départ et le point d’arrivée, le véhicule se gérera en totale autonomie.

C’est au mois d’octobre dernier que les premières fonctions de « pilotage automatique » ont été ajoutées à la Model S grâce à un mise à jour du logiciel central de la voiture, et à ses nombreux capteurs, dont une caméra dans le pare-brise, un radar à l’avant, un système d’assistance au freinage et pas moins de 12 capteurs à ultrasons disséminés le long de la carrosserie.

Sans être totalement autonome, le système actuel fonctionne plutôt bien sur autoroute, même si quelques épisodes délicats ont été connus sur des voies secondaires par des conducteurs pensant vraisemblablement que la conduite était entièrement automatique.

2