En 2016, moins de jours fériés pour plus de PIB ?

En 2016, plusieurs jours fériés vont tomber lors du repos dominical, privant de nombreux Français de leurs traditionnels ponts du mois de mai.

Cette année, les Français ne pourront pas être taxés de fainéants. De nombreux jours fériés, gracieusement offerts par l’Etat et hérités de l’histoire de France, vont tomber un dimanche.

Un très mauvais cru pour les habitués des vacances à rallonge, sur les 11 jours fériés du calendrier, quatre vont tomber lors du septième jour de la semaine, qui reste traditionnellement consacré aux loisirs en famille, en dépit des multiples tentatives du gouvernement d’en faire une journée de travail comme les autres.

Ainsi, quatre jours de repos sont à oublier, mais les optimistes diront qu’il en reste encore sept pour s’en payer une bonne tranche. Le lundi de Pâques (28 mars), le jeudi de l’Ascension (5 mai) et le lundi de Pentecôte (16 mai), resteront ainsi dédiés à la détente dans la version 2016 du calendrier hexagonal.

Malheureux hasard de celui-ci, 2016 est également une année bissextile, ce qu’un jour de plus devra également être travaillé en février.

Au final, ce sont les entreprises qui pourraient bénéficier de ces jours de production en plus. Mais ces derniers seront-ils suffisants au niveau national pour relancer la croissance tant espérée ? Réponse dans un an, quasiment jour pour jour.

0