Privés de WhatsApp, les Brésiliens se ruent sur Telegram

Suite à la décision de la justice brésilienne ordonnant le blocage de WhatsApp durant 48 heures, l’autre messagerie sécurisée Telegram a enregistré une arrivée massive de nouveaux utilisateurs.

telegram_read-only

Suite à une décision – considérée absurde par de nombreux experts – de la justice brésilienne de fermer WhatsApp durant deux jours, car la messagerie aurait fait concurrence déloyale à des opérateurs, Telegram, tapi dans l’ombre, a enregistré une arrivée massive de nouveaux utilisateurs.

En seulement deux heures, le service de messagerie sécurisé crée par l’entrepreneur russe Pavel Durov comptait 1,5 million d’utilisateurs supplémentaires, si l’on en croit le compte Twitter officiel de Telegram.

Au Brésil, les outils de communications sécurisés sont très mal perçus.

Suite à cette explosion de nouveaux arrivants, le serveur de Telegram gérant les inscriptions s’est mis à fonctionner au ralenti, et n’a réussi à envoyer les codes de confirmation, qu’il envoie par SMS, qu’au compte-goutte.

0