France : 600 000 emplois supprimés depuis 2008

Environ 900 emplois ont été détruits au troisième trimestre 2015, ramenant le nombre total d’actifs à 15,85 millions environ en France, un niveau similaire à celui de 2004. Néanmoins, sur l’année, bilan est positif, avec +37 000 postes créés.

Au troisième trimestre 2015, le secteur marchand s’est ainsi délesté de 900 emplois, rapportent les dernières données de l’Insee rendues publiques ce jeudi. Au second trimestre, l’ensemble du secteur avait offert 28 400 embauches, et au précédent, détruit 16 900. Au final, sur un an, le solde restera en territoire positif, avec +37 600 emplois. Pour rappel, l’Insee prévoyait le mois dernier la création de 14 900 emplois supplémentaires au troisième trimestre.

L’industrie de son côté a enregistré entre juin et août sont 58e trimestre de repli consécutif, supprimant 14 600 supplémentaires, ce qui porte à 982 000 le nombre de destructions de poste depuis le dégraissage entamé au second trimestre 2001.

La construction n’a pas été épargnée : au 3ème trimestre 2015, elle a enregistré son 14ème trimestre d’affilée de déficit, avec encore 10 200 emplois qui se sont envolés. Depuis le retournement démarré début 2012, ce secteur lié de près aux fluctuations économiques s’est débarrassé de 121 300 postes. Mais l’activité se maintient au troisième trimestre, grâce au tertiaire, avec 23 900 créations. Le rythme ralentit cependant, relève l’Insee. Effectivement, sur les 20 200 créations prévues par l’Institut, seules 7 500 ont été effectives.

Depuis le début du mandat de François Hollande, l’économie française a détruit 217 600 emplois. Hors agriculture, le secteur privé emploie ainsi quelque 15,85 millions de personnes en France, un niveau similaire à celui connu à la fin 2004, mais 586 300 de moins qu’à son niveau le plus fort enregistré en 2008, avant la crise.

0