Résultats entreprises : Puma a mangé du lion

L’action Puma a enregistré à la Bourse de Francfort une hausse de 5,5% à 217 euros après la publication de ses résultats du 3e trimestre, et la confirmation de ses prévisions.

Selon Bloomberg, Kering, qui détient à 70% la marque de sport, souhaiterait désormais céder une participation majoritaire, ses projets ‘luxe’ et ‘sportwear’ n’ayant pas fait mouche.

Au troisième trimestre, les ventes de l‘équipementier ont progressé de 8,4% à 914 millions, soit un chiffre d’affaires de 2,5 milliards sur 9 mois. Une croissance poussée par la vente de chaussures, particulièrement dans le ‘Running’ et le ‘Training’, selon les indications du groupe allemand.

La marge brute perd 50 points de base à 45,8% au troisième trimestre, et diminue davantage sur neuf mois (-80 points), un phénomène dû aux taux de change, précise le groupe. Et la direction affirme également que les dépenses opérationnelles ont augmenté en raison de la mise en place de nombreuses opérations marketing, notamment dans son réseau de vente au détail, et des dépenses en back-office informatique.

Un retour positif du réseau de distribution

Bjørn Gulden, directeur général de Puma, a affirmé que les ventes du troisième trimestre correspondaient à ses espérances, saluant au passage le cinquième trimestre d’embellie d’affilée du segment chaussures, le succès de l’opération en partenariat avec Rihanna, et le développement remarquable des collections féminines.

Néanmoins, le dollar, de plus en plus fort, devrait continuer de lester les performances opérationnelles et le résultat net, a précisé Bjørn Gulden.

Du côté des prévisions, Puma confirme le maintien de ses lignes directrices, ayant eu un retour positif de ses partenaires de distribution et un solide portefeuille de commandes. Les projections annuelles devraient se confirmer a affirmé la direction.

0