Chômage : le plan pour les formations prioritaires élargi

François Hollande a affirmé en début de semaine qu’il allait accroître les moyens employés dans le plan pour les formations prioritaires, faisant passer leur nombre à 150.000 l’année prochaine. Un dispositif visant notamment les chômeurs de longue durée.

François Hollande a ainsi annoncé que 150 000 formations prioritaires allaient être disponibles afin de venir en aide aux demandeurs d’emploi.

S’exprimant à l’occasion de la quatrième conférence sociale, le chef de l’Etat a indiqué qu’il allait redessiner les contours du plan relatif à la formation prioritaire, qu’il considère valable pour la relance de l’emploi. Ce dernier s’adressera à tous les demandeurs d’emploi, quel que soit leur âge.

Rappelant que le programme avait été couronné de succès en 2015, avec 100 000 formations suivies (60% d’entre elles ayant débouchées sur un réel emploi), le président de la République a affirmé vouloir réitérer l’action avec un potentiel de 150 000 formations disponibles, orientées cette fois-ci vers les chômeurs longue durée, jeunes ou séniors.

Ces catégories de demandeurs d’emploi constituent un véritable défi, le gouvernement s’étant fixé l’objectif d’atteindre un taux avoisinant les 4,5% de réembauches en 2016 (pour les chômeurs inscrits au Pôle Emploi).

Difficultés à retrouver du travail

Le chômage peut représenter un handicap face aux employeurs lors d’un entretien d’embauche lorsqu’il est de longue durée, en plus d’être dur moralement et psychologiquement. Les dernières statistiques officielles rapportent que le nombre moyen de jours d’inscription sur les listes de Pôle emploi est de 562 jours, alors que de nombreux analystes estiment qu’au-delà de 540 jours, la probabilité de décrochage dans la recherche d’un nouveau travail est importante.

0