Sacs en crocodile : Jane Birkin et Hermès se réconcilient

Hermès s’est à nouveau engagé à réserver un sort éthique aux crocodiles élevés dans ses fermes partenaires, et trouve ainsi une issue à la polémique avec la chanteuse Jane Birkin.

Une entente aurait été trouvée afin de régler la polémique autour d’Hermès International et Jane Birkin, qui avait donné son nom à un célèbre sac de la marque de luxe. La chanteuse avait souhaité revenir sur son association avec la maison Hermès en raison du scandale – relevé par l’agence britannique PETA (People for the Ethical Treatment of Animals) -, sur les mauvais traitements infligés aux animaux. Jane Birkin avait alors déclaré qu’elle resterait sur ses positions tant que la fabrication du sac portant son nom ne répondrait pas aux normes internationales.

Le sellier est venu clore l’affaire via un communiqué publié ce vendredi, précisant que Mme Birkin avait informé la marque qu’elle était désormais satisfaite des dispositions prises. Hermès poursuit en précisant que la marque réaffirmait ainsi son désir de faire appliquer les meilleures normes possibles en matière d’élevage et d’abattage de crocodiles, et ceci dans le plus strict respect des lois internationales.

La maison de luxe révèle que la procédure constatée par l’agence PETA dans un ferme du Texas, à l’origine de la polémique, ne serait qu’un évènement « ponctuel », et qu’un avertissement, ainsi qu’une mise en garde, auraient été envoyés aux responsables de l’élevage. A propos des faits constatés dans une ferme du Zimbabwe, portant sur d’autres mauvais traitements infligés aux animaux, Hermès révèle qu’ils datent d’une date antérieur au début de son partenariat avec ce site.

Un sac emblématique

Lancé par la marque dans les années 1980, le sac « Birkin » avait été le fruit d’un travail de recherche afin de donner naissance à un sac à la fois pratique et élégant. Plus tard, le modèle est devenu un des plus grands succès de la maison de luxe, qui ne le propose que sur liste d’attente. Son prix démarre à 6 000 euros, et peut monter jusqu’à 20 000 euros en cas de confection en peau. Les occasions s’arrachent également à prix d’or, avec des modèles qui peuvent dépasser le prix du neuf et des clientes qui n’aiment pas patienter.

0