La fraude à la carte bancaire diminue en France, une première depuis 11 ans

Le nombre d’opérations frauduleuses aurait diminué dans l’Hexagone, selon une enquête de l’Observatoire de la sécurité des cartes de paiement. A l’étranger en revanche, il continue de progresser.

Une première en onze ans. La fraude à la carte bancaire aurait baissé en 2014 pour les règlements effectués en France avec une carte française, affirme l’Observatoire de la sécurité des cartes de paiement. L’année dernière, la fraude aurait concerné quasiment 4 opérations sur 10.000 (0,043 %, contre 0,046 % en 2013). Au total, les montants dérobés frauduleusement auraient diminué de 4 millions d’euros, atteignant ainsi 235 millions d’euros. Seul couac, les retraits aux distributeurs, ils progresseraient et représenteraient désormais environ 0,0034% des fraudes.

Cette évolution positive se constaterait grâce à la généralisation de la carte à puce en France et dans toute l’Europe. Christian Noyer, gouverneur de la Banque de France et président de l’Observatoire précise que les efforts de déploiement des procédés d’authentification auraient eux aussi apporté un bénéfice certain à la sécurité du paiement par carte, notamment sur internet.

Néanmoins, si elle diminue depuis trois ans sur les achats onlines (grâce aux dispositifs de type 3D Secure notamment), la fraude serait toujours très forte sur ce type de transaction (0,248 % au lieu de 0,010 % pour les paiements dans les boutiques physiques). Ces derniers concentreraient ainsi 66,5 % du montant total des fraudes, pour 11,6% de la valeur des transactions nationales.

Difficultés à l’étranger

Par ailleurs, l’international resterait un gros point noir, les fraudes sur les achats réalisés auraient encore fortement progressé (+ 15 % par rapport à 2013 à 266 millions d’euros). Même constat en ligne, les achats réalisés sur les sites marchands resteraient problématiques, un total de 9,1 paiements en ligne sur 1000 seraient frauduleux au sein de l’Europe et 9,6 dans le reste du monde.

0