Seulement 14% des femmes sont dirigeantes d’entreprise

Tandis que le fossé entre les salaires continue de s’élargir entre les deux sexes, la part de femmes à la tête des entreprises persiste à être très faible. Le taux de représentation n’a pris que 1,2 point en une décennie, indique les récents travaux du cabinet d’audit et conseil KPMG, diffusés ce jeudi 18 juin.

Les femmes représentent 48% de la population active française mais seuls 14% d’entre elles siègent à des postes de dirigeants entre 2003 et 2013 (en hausse de 1,2%). Et le constat se fait d’autant plus sentir en fonction de la taille de l’entreprise, plus celle-ci est grande, moins elles sont représentées.

Ces dernières sont plus présentes dans des structures de 10 à 20 salariés, dans des secteurs comme le service aux particuliers, social et dans le commerce. Par ailleurs, l’immobilier, l’énergie et l’industrie agro-alimentaires, qui sont historiquement des secteurs masculins, connaissent une recrudescence du nombre de femmes dirigeantes.

Au même titre que les hommes, les femmes qui accèdent à des fonctions dirigeantes le font en rachetant ou créant une société, pour 44 % de femmes et 43 % d’hommes. La part de femmes promues reste faible, 27%, mais le chiffre est similaire pour les hommes. Néanmoins, les femmes qui arrivent à la gestion d’une entreprise par voie familiale sont plus nombreuses, avec 22%, contre 16% pour les hommes.

L’étude précise que les femmes interrogées jugent difficile de concilier vie privée et vie professionnelle, alors que d’autres estiment manquer de confiance en elles (20% contre 13%), tandis que 10% des dirigeantes pensent que leur nomination a été compliquée par leur sexe.

0