Un milliard d’euros pour créer 13.000 logements intermédiaires

L’Etat a indiqué la mise en place d’un fonds destiné à la construction de 13.000 habitations en 5 ans visant les ménages n’ayant pas droit au logement social, mais dont les revenus demeurent insuffisants pour le marché privé.

Disposant de revenus trop hauts pour demander un logement social et trop limités pour s’acquitter du loyer mensuel demandé sur marché du privé, un grand nombre de foyers font face à un vrai problème pour se loger décemment dans les zones dites « tendues ». Pour répondre à cette « crise du logement », l’Etat a décidé de créer une catégorie de « logement intermédiaire », une décision qui ravit les ministres des Finances, Michel Sapin, et du Logement, Sylvia Pinel, qui mentionnent dans un communiqué conjoint, la mise en place d’un fonds « d’1 milliard d’euros » disponible pour appuyer cette initiative.

La gestion de ce budget sera confiée à la Société Nationale Immobilière (SNI) et sa filiale Ampere Gestion SAS, des suites d’un appel d’offres. La somme disponible devrait notamment permettre la construction ou la transformation de bien immobilier, de manière à créer « 13.000 logements intermédiaires au cours des cinq prochaines années ».

L’entité réunissant la SNI et sa filiale devrait définitivement être créée au mois de juillet sous la forme d’une société à prépondérance immobilière à capital variable (SPPICAV) nommée « Société pour le Logement Intermédiaire ». Ce fonds pourrait éventuellement être flexible et répondre aux besoins de potentiels investissements institutionnels.

Une telle initiative entre dans le cadre du désir du président de la République de construire 25.000 logements dans les cinq ans à venir. En outre, une somme de 900 millions d’euros pourrait également être mise au crédit de la Caisse des Dépôts et Consignation pour la construction de 12.000 autres logements intermédiaires.

« Un effort sans précédent », souligne le communiqué officiel du gouvernement, un deuxième appel d’offres devrait d’ailleurs être lancé prochainement concernant la gestion locative de 13.000 premiers futurs logements intermédiaires.

0