Économie : enfin une bonne année pour la zone euro ?

Ce lundi 2 mars, l’activité économique en zone euro reprend quelques couleurs, avec un chômage qui diminue à nouveau et une inflation qui s’améliore. Toutefois, les observateurs restent sur leurs gardes, même s’ils s’accordent sur le fait que les éventuels risques causés par la déflation seraient écartés pour de bon.

En janvier dernier, le chômage avait obtenu son plus bas taux depuis avril 2012 en zone euro, avec 11,2 % contre 11,3% le mois précédent. Par rapport à décembre, la zone monétaire comptabilisait 140.000 chômeurs de moins qu’en décembre et quelque 896.000 de moins en un an, selon des statistiques du cabinet Eurostat.

Néanmoins, le phénomène de déflation de ce dernier mois de février est moins fort que celui de janvier, avec un retrait de 0,3 % sur une année, contre -0,6 %, tandis que les économistes anticipaient un recul de 0,4 %.

« Double dose bonnes nouvelles »

Selon les dires d’Howard Archer, de chez IHS Global Insight, ces statistiques publiées lundi sont un soulagement et apportent « une double dose de bonnes nouvelles », car « le marché du travail de la zone euro semble bénéficier de l’accélération de la croissance au quatrième trimestre 2014 ». Dans les faits, les employeurs apparaissent moins réticents à l’embauche, grâce notamment aux deux formidables leviers qu’ont pu représenter les faibles prix de l’énergie et l’impact fort de l’euro sur le marché des devises.

Avec ces résultats, qui seront bientôt associés au vaste programme d’injection de liquidités de la BCE, qui devrait débuter ce mois-ci, l’inflation à de grande chance de repartir cette année, reste à savoir à quelle date.

source

0