Inauguration en grandes pompes d’une usine Renault en Algérie

La France et l’Algérie viennent d’inaugurer, ce lundi 10 novembre, une nouvelle usine Renault près d’Oran. Détenue à 51 % par l’Algérie, elle devrait fabriquer la première voiture algérienne. Une politique de diversification ambitieuse de la part de l’État algérien, qui ne misait jusque-là qu’essentiellement sur les hydrocarbures.

photo_media_fr_17736_hd_ren2008symbol_a07f29e7

La relance de l’industrie, priorité du gouvernement algérien

 

À première vue, le site reste modeste, cela ne devrait pourtant pas durer. L’inauguration de l’usine Renault d’Oued Tlelat  près d’Oran, s’est effectuée en grande pompe ce lundi, en présence du PDG de Renault Carlos Ghosn, du ministre des affaires étrangères, Laurent Fabius, du ministre de l’Economie, Emmanuel Macron, et du Premier ministre algérien Abdelmalek Sellal.

L’usine « Renault Algérie production » sera détenue à 51% par l’État algérien et 49% par le constructeur français. Son ouverture fait suite à un accord signé par le président François Hollande à Alger en décembre 2012. Les véhicules ne seront pas ré-exportés, ils seront exclusivement destinés au marché algérien et sub-saharien.

Le Premier ministre algérien Abdelmalek Sellal, a qualifié cet investissement de « grand acquis national, fruit d’un partenariat gagnant-gagnant. Il y aura d’autres usines similaires en Algérie ». Il a ajouté que « la relance de l’industrie est une priorité du gouvernement ».

source

0