La BCE prépare d’autres mesures non conventionnelles

Mise sous pression par l’organisation des pays développés OCDE, qui s’inquiète des prévisions rendues sur la zone euro, la Banque centrale européenne (BCE) prépare de nouvelles mesures de soutien.

Mario-Draghi-Luis-de-Guindos

Refus catégorique de Draghi au sujet des dissensions

 

La BCE affirme se tenir prête à recourir à de nouvelles mesures non conventionnelles afin de contrer le risque déflationniste qui pèse sur la zone euro. L’organisme financier aurait demandé à ses équipes de se préparer à, « si nécessaire », passer à l’action, a déclaré ce jeudi 6 novembre son président, Mario Draghi.

Draghi a précisé que deux critères seront déterminants pour la mise en application de ces mesures : l’inefficacité des mesures déjà mises en œuvre et une nouvelle dégradation des perspectives d’inflation de l’euro.

Au sujet des rumeurs de dissensions au sein de la BCE qui courent dans la presse, Mario Draghi y a opposé un refus catégorique. « Il est relativement normal de ne pas être d’accord sur les choses », a-t-il analysé, interrogé sur ces spéculations. « Quand nos avis divergent, ce n’est pas selon une ligne de fracture entre Nord et Sud, ou une coalition, pas du tout. (…) Les gens sont là en tant que personnes, et ils sont indépendants », a-t-il lancé.

source

0