Barrage de Sivens : les élus suspendent le chantier

Tout comme le préconisait Thierry Cardennac, président du Conseil général du Tarn, les élus locaux ont décidé de suspendre les travaux sur le chantier du barrage de Sivens, ce vendredi 31 octobre.

part-par-par8012830-1-1-0

Du répit

 

« Le drame intervenu dans la nuit de samedi à dimanche conduit l’assemblée départementale à prendre acte de l’impossibilité de poursuivre toute activité liée au déroulement du chantier sur le site de Sivens », a affirmé le sénateur Thierry Carcenac, après avoir observé, avec l’ensemble des élus, une minute de silence en début de séance. Cette déclaration fait référence à la mort de Rémi Fraisse, jeune militant écologiste qui a trouvé la mort suite à une explosion alors survenue sur la zone où doit être érigé le barrage.

S’il appelle la suspension des travaux, l’élu socialiste, Thierry Carcenac, reste convaincu que le projet du barrage ne doit pas être abandonné définitivement : « Ce projet est très important pour sécuriser les terres agricoles alentour. Il ne s’agit pas de soutenir de l’agriculture intensive contrairement à ce qui est affirmé, car sur notre territoire, il s’agit pour l’essentiel de petites exploitations », a-t-il confié au Monde.

Invitée ce vendredi 31 également sur France Info à s’exprimer sur ce dossier, Maryline Lherm, conseillère général du Tarn, réfute également toute idée d’abandon et soutient la thèse d’un activisme outrancier en France : «Il y a un rapport des experts, des préconisations, les bases de notre travail se situent là dessus. (…) Ce projet est toujours d’actualité publique. Je ne suis pas fermée aux modifications, du tout, mais si par malheur on en arrive à abandonner, on ne pourra plus rien faire du tout dans ce pays ».

source

0