Brésil: Dilma Rousseff réélue au terme d’une campagne virulente

Au Brésil, la réélection sur le fil de Dilma Rousseff a pointé du doigt les objectifs de sa nouvelle présidence. Elle devra lutter pour rassembler un pays divisé, relancer une économie maussade et redynamiser les marchés.

4512740_3_3b43_dilma-rousseff-a-ete-reelue-de-justesse-dim_af0ed563331152305f1ccb23da774c9d

Les défis de Dilma Rousseff

La victoire de Mme Rousseff intervient au terme d’une campagne parsemée d’attaques personnelles, qui ont été reprises très largement sur les réseaux sociaux. Un phénomène qui n’a fait qu’amplifier le clivage gauche-droite de la puissance émergente d’Amérique du Sud.

Réélue pour quatre ans à la présidence, la présidente Rousseff a appelé les Brésiliens au « dialogue » et à « l’union » lors de son discours d’après-victoire. L’ancienne guerrillera, candidate du Parti des travailleurs, a battu dans un mouchoir de poche son adversaire de centre-droit, Aécio Neves, avec 51,64 % des suffrages lors du second tour.

« Le mot le plus répété pendant la campagne a été “ changement ”. J’ai été réélue à la présidence pour faire les changements que la société souhaite », a souligné Mme Rousseff dans son premier discours, où elle a promis de mettre en place des mesures « pour récupérer notre rythme de croissance ».

Pour l’analyste de Sao Paulo, Marco Anonio Texeira, son objectif également « sera de se rapprocher des marchés financiers et des milieux économiques en prenant des mesures négociées avec eux. Autrement, elle n’aura jamais la paix et le pays le paiera très cher ».

source

0