Un rapport du cabinet Trendeo montre que la France se désindustrialise lourdement

Le cabinet de veille Trendeo vient de faire paraître une étude sur l’emploi ces dernières années en France. Le document confirme une tendance à la désindustrialisation, et ce secteur a du mal à être remplacé.

200909010759

558 usines ont fermé depuis 2009

 

Cette année, la France devrait continuer sur la pente des suppressions de postes, d’après l’étude de Trendeo, 12 000 postes ont déjà été supprimés dans l’industrie manufacturière (une tendance en baisse toutefois par rapport à 2013) et le secteur de l’aéronautique, d’habitude moteur, n’a « pas créé d’emplois, en solde net, cette année ».

Le commerce est dans un très mauvais cycle, avec une très nette hausse des suppressions de postes sur les deux derniers trimestres. « C’est un phénomène significatif (…) puisque ce secteur reste globalement le premier secteur créateur net d’emplois depuis 2009, avec un solde positif de 89 000 emplois créés », précise le cabinet de veille économique.

La France est entrée dans un processus de désindustrialisation. Par exemple, depuis 2009, l’économie hexagonale ferme plus d’usines qu’elle n’en ouvre, même si l’écart entre les liquidations et les créations tend à se réduire, le bilan est catastrophique : 558 usines ont fermé en 5 ans. Selon l’étude, « les grandes entreprises ont supprimé plus de 50 000 emplois » en cinq ans.  Au contraire les entreprises de tailles intermédiaires (ETI) qui « se sont montrées bien plus résilientes, et ont conservé leurs sites de production », en ont créé 90 000.

source

0