Eurofind réorganise son management

Le groupe industriel Eurofind, notamment propriétaire des Brasseries ivoiriennes, devrait réorganiser prochainement son management suite au décès il y a quelques mois de son fondateur, Moustapha Khalil. Sa fille Souad Khalil, désormais présidente du groupe, mène ce chantier depuis plusieurs mois.

LOGO-LBI-CARREVERT

 

Un groupe qui a réussi à briser le monopole de la Solibra en Côte d’Ivoire

Moussa Bouali, ancien directeur général, a été rétrogradé au poste de directeur commercial, avant de finalement quitter ses fonctions. Adham El Khalil, actuel président de la région Afrique du groupe et ex-époux de Souad Khalil, devrait voir lui aussi ses prérogatives réduites. En revanche, Emmanuel Hurtado, le bras droit de l’ex-président Moustapha Khalil, reste encore à ce jour le PDG des Brasseries ivoiriennes le plus influent.

Créé en 1972, Eurofind, présent également dans huit pays d’Europe et d’Asie, dégage un chiffre d’affaires supérieur à 150 milliards de F CFA (23 millions d’euros) par an. Il est basé, en Afrique, à Abidjan, en Côte d’Ivoire. Le groupe compte des filiales au Mali, au Nigeria, au Cameroun, au Togo, au Sénégal et au Bénin. Ses secteurs d’activités sont la métallurgie, l’agro-alimentaire et la chimie industrielle. Eurofind emploie plus de 2 200 salariés.

La filiale des Brasseries Ivoiriennes reste toujours une nouvelle venue sur le secteur des distributeurs de bières, mais elle est réputée pour être une féroce concurrente sur le marché. En effet, en un an, elle a réussi à ouvrir une brèche dans le monopole historique pratiqué par la Société de limonaderies et brasseries d’Afrique (Solibra), filiale du groupe français Castel, en Côte d’Ivoire.

source

 

0