Air France abandonne Transavia Europe ?

Le secrétaire d’État aux transports, Alain Vidalies, a annoncé mercredi 24 septembre qu’Air France abandonnait le projet de filiale « low cost » Transavia Europe. Une annonce « prématurée » d’après la compagnie qui vit actuellement son dixième jour de grève des pilotes.

AirFranceTempo

La confusion règne actuellement chez Air France

 

En effet, ce mercredi matin sur l’antenne de RMC, Alain Vidalies, le secrétaire d’État aux Transports, a déclaré que le projet Transavia Europe était « abandonné par la direction ». Des propos qui ont tout de suite été tempérés par un porte-parole de la compagnie, qui a affirmé qu’il était « prématuré » d’évoquer un abandon. « Aucun changement dans les négociations ne permet d’affirmer que le projet Transavia Europe est retiré », a déclaré l’agence Reuters. « Notre proposition reste de suspendre ce projet et d’ouvrir une large concertation, un large dialogue avec les partenaires sociaux d’ici la fin de l’année. »

Frédéric Gagey a ensuite voulu clarifier la situation, sur Europe 1, il a déclaré que  » l’idée de créer maintenant ces filiales » était « retirée ». « On a compris qu’il fallait ré-expliquer le projet et surtout discuter avec les partenaires sociaux pour trouver les conditions qui permettraient de reprendre ».

Le projet devrait sans doute être reporté en décembre, comme l’a déjà évoqué au « Monde » le PDG d’Air France-KLM, Alexandre de Juniac. Le PDG a d’ailleurs été vivement chahuté par le Syndicat national des pilotes de ligne (SNPL), qui lui a opposé une fin de non-recevoir après cet entretien accordé ce mardi au média Le Monde.

Pendant ce temps-là, la grève des pilotes s’éternise, elle entre dans sa deuxième semaine et pourrait encore durer. Le personnel d’Air France proteste contre la stratégie de développement de la filiale « low cost ». Les salariés de la firme réclament notamment un contrat de travail unique, quelle que soit la compagnie qui les emploient.

Manuel Valls, Premier ministre, a estimé ce mardi que les pertes liées à ce conflit étaient de 15 à 20 millions d’euros par jour.

source

 

0