La réindustrialisation des États-Unis inquiète l’industrie chimique française

Arnaud Montebourg, ancien ministre de l’Économie avait tiré la sonnette d’alarme au printemps dernier concernant la production « low cost » de l’énergie aux Etats-Unis. L’UIC (Union des Industries Chimiques) quant à elle, tente de dénoncer la concurrence quelque peu déloyale qui engendre peu à peu une délocalisation de l’industrie outre-Atlantique.

enigma-1

 Le gaz de schiste comme fer de lance contre l’exode

 

Jean-Luc Gaffard, directeur de recherche à l’Observatoire français des conjonctures économiques (OFCE) estime que « la situation américaine est nettement meilleure que celle de l’Europe.» En effet, « la politique monétaire a été accommodante plus rapidement », ce qui a pu entraîner une diminution globale du prix de l’énergie.

La révolution du gaz de schiste est le principal facteur qui a permis de réduire la facture énergétique (le gaz est environ 50% moins cher par rapport à il y a huit ans). C’est pourquoi l’UIC et tout le secteur en général recommandent une exploration des sous-sols français, pour y détecter du gaz de schiste, et une meilleure équité avec cette concurrence américaine, afin d’éviter la fuite des investisseurs et relancer la compétitivité.

source

0